Quelques exemples de projets co-réalisés avec des hôpitaux

Repérer les patients présentant un risque supérieur à la moyenne de déclarer une maladie nosocomiale

Cartographie des patients infectés par des maladies nosocomiales et des patients à risque

Les objectifs

  • Protéger les patients, ses proches, et le personnel (risques de contagion) des infections nosocomiales
  • Repérer les patients en infection nosocomiale avérée, mais aussi en risque d’infection nosocomiale à partir d’un profil « IA »

La stratégie

  • Construire un portrait robot du patient à risque d’infection nosocomiale
  • Pouvoir repérer en temps réel les patients à risque (profilage au fil de l’eau de tous les patients présents, voire dès leur prise de rendez-vous)
  • Prédire à partir des seules données disponibles : pour cela, éviter toute ressaisie imposée aux médecins, infirmières, pharmaciens hygiénistes, etc.

La valeur créée

Plusieurs intérêts pour le patient et l’hôpital :

  • Eviter les interventions chirurgicales trop risquées sur un patient possiblement fragilisé par une infection (report)
  • Eviter les contagions internes à l’hôpital ou en limiter la portée (agir au plus vite)
  • Permettre des interventions ciblées localement dès les premiers indices repérés par IA, en complément des tournées quotidiennes systématiques ➔ gain de temps et d’efficacité pour les équipes opérationnelles d’hygiène
  • Réduire le risque contentieux (face à une augmentation du nombre de procès intentés par les patients suite à une infection à l’hôpital)

Localiser géographiquement les risques épidémiologiques afin de mieux cibler les zones où des actions de prévention sont nécessaires

Les objectifs

Permettre aux décisionnaires politiques de cibler la zone où leur action politique sera la plus efficace.

  • Donner aux élus et aux acteurs (sanitaires) d’un territoire une meilleure vision de leurs zones
  • Comprendre comment un phénomène (épidémique ou autre) se distribue dans l’espace
  • Quantifier l’influence qu’exerce chaque zone géographique sur ses voisines et sa significativité
  • Identifier les facteurs qui influencent la distribution géographique de ce phénomène
  • Prédire la dynamique de ce phénomène
  • Localiser les zones d’ agrégation : « clusters »

La stratégie

ALICANTE dispose de compétences pointues et de composants opérationnels dans la modélisation statistique spatiale et temporelle préalable aux représentations cartographiques
• En partenariat avec un laboratoire de recherche (METRICS)

La valeur créée

  • Localiser les zones où une action de prévention sera la plus efficace
  • Déterminer finement où un nouveau dispositif aura le plus d’utilité
Cartes représentant le risque épidémiologique